Extrait d’une pièce composée par Alessandro Ratoci, commandée par Les Pincées Musicales pour le spectacle Des Italients à Paris, pour Mandoline Solo et électronique. Des crissements et des résonnances étranges entre le son brut de l’instrument et le travail électrronique sur son produit.